« La cadence de travail au TransitionLab a été la clé de la réussite de mon projet », interview d'Olivier Tewfik

Membre de la 16e promotion du TransitionLab, Olivier Tewfik, ancien directeur associé chez Havas Paris, a fondé la société Supermatch (experte en partenariats/opérations spéciales médias, events, entertainment et édition, ainsi qu’en recommandation de talents). Il raconte ici comment il a vécu ce tournant de carrière décisif.

 

Quel est votre parcours professionnel ?

J’ai passé environ 25 ans dans des agences créatives au sein du groupe Havas (en commençant par devarrieuxvillaret, pour finir chez Havas Paris, en passant par H, Les Gaulois et HumanSeven).

En tant que directeur associé d’Havas Paris, je me suis retrouvé au cœur d’une fusion dont la nouvelle organisation ne me satisfait pas et me plaçait dans une situation inconfortable.

La crise du Covid-19 m’a amené à réfléchir à mon positionnement dans l’entreprise ainsi qu’à mon cursus, partagé entre la création et les médias. J’ai rapidement constaté que j’avais envie de prendre un nouveau départ. J’ai donc quitté Havas avec le soutien de ses dirigeants, concrétisé entre autre sous la forme d’un budget formation destiné à m’aider à bâtir mon projet. 

 

 

Qu’est-ce qui vous a convaincu de rejoindre le TransitionLab ?

J’ai cherché des programmes mis au point par des entreprises ou des personnalités disposant de nombreuses connexions dans les médias, mais aussi au-delà. Et l’on m’a rapidement aiguillé vers le TransitionLab. J’ai d’abord été séduit par son image de marque, puis par la présentation de Mylena Ljubic et l’échange que j’ai eu avec elle. Être accompagné par Taste m’offrait aussi la possibilité de m’appuyer sur un solide réseau. 

 

Quels temps forts vous ont marqué durant les six mois du programme ?

Les sessions collectives se sont révélées très riches sur le plan émotionnel. J’ai créé des liens avec chaque personne de la promotion, puisque nous échangions des informations très personnelles et intimes. Nous nous sommes retrouvés à plusieurs reprises après la fin de notre promotion et nous continuons de célébrer collectivement nos succès individuels. La cadence de travail s’est également révélée clé dans la réussite de mon projet. Le fait de nous retrouver chaque mardi matin a été très structurant.

 

 

Qu’est-ce que le TransitionLab vous a appris sur vous-même ?

Grâce aux différentes tests de personnalité dont le Process Com et les ateliers, que nous avons tous effectué, j’ai appris à mieux me connaître et notamment à mieux communiquer avec les autres quand je me trouve dans une situation délicate et difficile à gérer. Le TransitionLab m’a également montré l’importance de célébrer les petites victoires, d’apprécier les rencontres, d’avoir un plan de développement et de prendre le temps nécessaire pour développer une idée qui me corresponde vraiment. Enfin, je dirais que j’ai appris à voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide !

 

Avec le recul, comment parlez-vous de ce programme à votre entourage ?

Je ne me contente jamais de donner l’adresse transitionlab.fr à quelqu’un qui pourrait en avoir besoin. Je prends le temps de discuter, pour ensuite lui proposer d’aller y chercher des informations. Dans une étape de transition, on se retrouve sans planning. Je mets donc en avant le côté humain du programme et surtout sa méthodologie, la rigueur des sessions. Elles permettent de ne pas se laisser aller, de se sentir porté par le collectif. Et je vante aussi la qualité des ateliers, qui aident à mettre en application ce qu’on nous enseigne et à rester informé sur les dernières tendances du marché de l’emploi.

 

Aujourd’hui, Supermatch avec plus d’un an d’existence, compte parmi ses clients des agences de grands groupe dans la communication et l’évenementiel, des agences créatives indépendantes et des annonceurs en direct.

Ces dernieres actualités peuvent vous intéresser...

« Mon expérience au sein du TransitionLab a été fondatrice », interview d'Alexander Twose

Après plus de vingt années passées dans la même entreprise, Alexander

Le TransitionLab : réapprendre à avoir le choix

"Quand on est en recherche d’emploi, ou quand on veut évoluer dans

TransitionLab - Anne Seringe

En 2015, le cabinet de conseil en recrutement TASTE et Mylena Ljubic (conseil,

Vous souhaitez en savoir plus ?